Des maillons enfin réunis et toujours mobilisés !

Cela faisait plusieurs années que les maillons de la Chaîne des Savoirs n’avaient pas pu se retrouver tous ensemble. La dernière rencontre nationale auraient dû se dérouler au printemps 2020… On comprendra le bonheur partagé par chacun de réunir à nouveau plus de 50 ambassadeur·rices et accompagnateur·rices à Bretignolles, à une centaine de mètres de l’océan et des plages vendéennes.

Un isolement productif !

Pour autant, le temps n’a pas paru si long tant les liens entre les militantes et militants de la cause de l’illettrisme sont forts et se sont renforcés ces dernières années. C’est le paradoxe, malgré la crise sanitaire, les échanges et les projets ont été nombreux !

Et tout cela (bon gré mal gré) ponctué de réunions zoom régulières… Des réunions productives et frustrantes à la fois : “on se voit, on se parle, mais on ne se comprend pas aussi bien”… Un “formidable” outil de communication que les maillons ont dû apprendre à dompter pour ne pas perdre le lien et continuer à avancer ensemble.

Des anciens et des nouveaux maillons

Ces journées à Bretignolles ont dessiné aussi une nouvelle carte des maillons. Deux nouveaux maillons à Poitiers et à Biganos en Gironde rejoignent les maillons historiques d’Anjou, de Roanne, de Touraine, d’Indre, du Morvan, mais aussi du Tarn, de Loire-Estuaire, de Marseille et de Grenoble ! Sans oublier bien entendu le Maillon de Verviers en Belgique et celui de Suisse francophone qui donnent à la chaîne une dimension européenne et nous montrent que d’autres organisations de la formation sont possibles !

Des projets ambitieux et militants

Interventions à distance, sensibilisations d’élu·es, formations de formateurs, mais aussi pièces de théâtre, les maillons ne manquent pas d’idées et de projets. Malheureusement, aujourd’hui encore, les maillons et leurs ambassadeur·rices déplorent une offre de formation peu adaptée à leurs besoins et peu accessibles en particulier en milieu rural en France. La mobilisation de l’an dernier en soutien au maillon du Morvan le montre bien, les dispositifs de formation restent inopérants voire inexistants sur de nombreux territoires !

Pour saisir ce constat mieux vaut donner la parole aux premiers et premières concernées.

Pour ça les Alertes publiées sur le site de la Chaîne des Savoirs sont éloquentes,

Regardez plutôt ces petites vidéos !

Et l'aventure continue...

Les maillons se sont quittés après trois jours d’intenses travaux collectifs jeudi 29 septembre. Mais déjà certains se sont donné rendez-vous en Suisse début octobre. Ces travaux leur permettront de continuer leur projet ambitieux que la chaîne résume ainsi :

Agissons ensemble pour que le droit de réapprendre à lire, écrire, compter, soit possible partout, pour tous et tout au long de la vie.

Orienter et se connaître à Niort

Cela fait un an que le collectif AlphaCAN, regroupant les acteur·rices de la formation de base sur le niortais, travaille sur son projet de site internet.

Le voici lancé et prêt à aiguiller partenaires, futurs apprenants et leurs accompagnants 

Pourquoi un site local ?

Depuis plusieurs années, les associations et organismes de formation impliqués dans les savoirs de base sur le niortais se retrouvent régulièrement au sein du collectif alphaCAN. Grâce à ces échanges, CORAPLIS édite un livret permettant aux partenaires prescripteurs de rentrer en contact avec les “bonnes adresses” niortaises.

L’augmentation de la demande de cours de français ces dernières années a permis de développer l’implication associatives et institutionnels sur ce sujet. De nouvelles activités, de nouvelles formations ont vu le jour. Il devenait donc nécessaire et indispensable de tenir à jour tout ce qu’il se fait sur Niort et ses environs en matière de formation linguistique, d’apprentissage du français, de ré-apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Le site se veut simple d’accès et d’utilisation en réduisant à l’essentiel les informations qu’il contient sur les structures : adresses, contacts, rythmes, etc. La personne qui accompagne tout comme le·a futur·e apprenant·e sait qu’elle aura des informations fiables et de proximité. La priorité est d’avoir une source d’information locale et mise à jour régulièrement. C’est là que la dimension collective est importante, chacun et chacune au sein du collectif AlphaCAN pourra participer à la mise à jour du site.

Un site ça ne suffit pas ? !

S’inscrire sur une démarche de formation, de (ré)apprentissage est loin d’être une démarche facile pour tout le monde. Le site n’a rien d’une solution magique ! Repérer, accompagner, organiser, trouver une solution, convaincre une personne à rentrer en formation demande du temps et un réseau d’acteur·rices mobilisé·es sur un territoire comme le niortais. Chaque structure s’implique à sa manière et en fonction de ses compétences, du temps qu’elle a à disposition, pour accueillir au mieux et ré-orienter quand elle le peut vers d’autres partenaires.  Pour faciliter les parcours d’apprentissage et accompagner les plus en difficulté, Julie Xuereb (Facilitatrice-médiatrice à CORAPLIS depuis début septembre) se met à la disposition de chacun·e 3 jours par semaine. Elle animera dans ce cadre une permanence par semaine pour recevoir directement les personnes en recherche de solution de formation.

Merci aux apprentis-webmasters !

Après avoir préparé le cahier des charges avec 2 stagiaires de la fabrique du numérique de Nouvelle Aquitaine, nous avons confié la réalisation à 3 apprentis webdesigner en formation au sein du CEFIM (SCOP organisme de formation spécialisé à Tours). Tout ce travail a été suivi et validé par CORAPLIS et plusieurs membres du collectifs. 
Merci à chacun et chacune pour leur implication !

Vous voulez rester informé·es sur l’activité niortaise ?

Rendez-vous sur le site et inscivez-vous à la liste de diffusion !

FORMATION : “La Fonction Employeur des Dirigeants Associatifs”

Une Formation de 2 journées les 8 et 9 Décembre 2022

Au sein du réseau CORAPLIS, comme pour toute association locale de proximité, les instances de gouvernance se questionnent sur leur(s) fonction(s) d’employeur.

De quoi parle-ton précisément ? Qui est responsable de quoi ? Quel est le cadre juridique de référence ? Quelles conventions collectives peuvent être appliquées ?
Quelles sont les obligations et prérogatives des employeurs ? 
Ces responsabilités peuvent-elles être déléguées aux coordinateurs ou coordinatrices salariées ?

Quel équilibre trouver entre la délégation et l’implication des administrateurs dans le co-pilotage des associations ? 
Qu’est-ce qui est partagé entre administrateurs et coordinations salariées ?  
Comment présenter ces fonctions à de nouveaux bénévoles désirant s’engager ?

Où et Quand ?

8 et 9  Décembre 2022 à Niort 

Pour Qui ?

Tout bénévole impliqué dans une structure employeuse de Nouvelle Aquitaine. 
Eventuellement accompagné par le/a salarié/e coordinateur/rice.

L'intervenante

Florence Costa, Chargée de missions pilotage auprès des directeurs et directrices au sein de fédération des centres sociaux de la Vienne. Spécialiste des questions de ressources humaines en milieu associatif, elle a elle-même une expérience de directrice d’un organisme de formation associatif ainsi que d’un Groupement d’Employeur sur Poitiers.

Journées de formation co-financées par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine dans le cadre du développement de la Vie Associative.

logo Conseil Régional Nouvelle Aquitaine

Un engagement qui se concrétise !

La petite équipe de CORAPLIS s’étoffe et accueille début septembre 2022 une nouvelle salariée impliquée sur le niortais en tant que facilitatrice-médiatrice en savoirs de base. Julie Xuereb n’est pas vraiment nouvelle et fait même partie de l’équipe depuis déjà presque 2 ans… On vous résume son parcours…

portrait de Julie Xuereb
Son parcours et son implication grandissante auprès des apprenant/es

En Janvier 2021, étudiante en Master de sociologie (Métiers de l’intervention sociale) elle contacte CORAPLIS pour y effectuer un stage et découvrir l’action associative auprès des personnes en difficultés avec les savoirs de base. Elle réalise une enquête auprès d’apprenant/es, d’acteurs et d’actrices impliquées dans les structures associatives et de travail social des Deux-Sèvres. voir ici la synthèse de l’enquête. Durant ce stage, Julie garde un regard de l’étudiante en sociologie : intéressé, bienveillant mais à la bonne distance pour garder un esprit critique et saisir les enjeux identitaires et politiques sous-jacents à la lutte contre l’illettrisme. Son mémoire en est d’ailleurs le reflet, elle y pointe notamment les sentiments de dévalorisation des apprenant/es en situation d’illettrisme, mais aussi des professionnel/les : “le sentiment que la formation savoirs de base (…) est sous-estimée, dévalorisée par rapport notamment à une formation qualifiante” (voir mémoire J. Xuereb p. 73).

A l’été 2021, la curiosité pour la question de l’apprentissage du français et de l’illettrisme l’a amenée à enchaîner sur un volontariat en service civique. L’objectif principal de ce volontariat : prendre le temps de rencontrer les personnes directement concernées. Julie a eu carte blanche pour animer des temps d’animation autour du numérique et des savoirs de base. Mais ces derniers se sont très vite transformés en temps conviviaux et en rencontres qui lui ont aussi laissé le temps de se former notamment à la méthode ECLER. Son investissement auprès des ambassadeurs du Maillon Deux-Sèvres de la Chaîne des savoirs, sa participation à la mise en place de 2 ateliers au CSC du Parc à Niort ont fini de la convaincre à envisager un futur professionnel dans les savoirs de base.

Et finalement en avril 2022, Julie a ainsi quitté plus tôt que prévu son volontariat pour venir en soutien à l’équipe du CSC La Pousse à Mirebeau qui recherchait sa formatrice sur le dispositif HSP Socle. Cela ne l’a pas empêchée de continuer ses animations bénévoles sur Niort.

Un poste multi-tâches directement tourné vers les apprenant/es

Parfois cela arrive, les besoins d’un territoire, de plusieurs associations, les objectifs de projets locaux, leurs financements et ceux d’une professionnelle en devenir coïncident ! 

L’activité locale niortaise de CORAPLIS nécessitait du relais, le CSC du Parc recherchait un/e intervenant/e sur ses ateliers numériques, plusieurs financements ont été sollicités… assez pour tenter la création d’un nouveau poste de Facilitatrice-médiatrice en savoirs de base. KEZAKO ? L’objectif principal du poste est issu de l’implication de CORAPLIS au sein du projet Première marche en Deux-Sèvres. Il s’agit principalement de faciliter par tous les moyens l’accès à la formation (illettrisme, FLE, Illectronisme, etc.) pour celles et ceux qui en sont le plus éloignées. Concrètement, Julie Xuereb partagera son temps entre :

  • l’animation du collectif local AlphaCAN (qui vient d’éditer son site alphaniort.fr)
  • la mise en place d’actions de repérage – d'”aller vers” –  et d’accompagnement vers la formation pour les personnes les plus en difficultés avec les savoirs de base
  • la participation au sein de l’équipe du CSC du Parc à une mission de facilitatrice numérique
Par ailleurs, afin de maintenir un soutien auprès des bénévoles locaux, Julie continuera à s’investir dans la co-animation d’ateliers d’apprentissage sur le niortais.
Au final, tout comme d’autres professionnel/les du réseau, on se demande si se retrouver salarié dans le champ des savoirs de base relève moins du hasard que de l’implication …
Bienvenue à elle et, à suivre…

Bilan 2021

téléchargez le Bilan 2021

Ou bien feuilletez-le directement en cliquant sur la fenêtre ci-dessous :

 

Bilan Coraplis 2021

 

Weekend de mobilisation pour le Maillon du Morvan

Retour sur la journée du 7 septembre 2021 à Brassy dans la Nièvre.

Julie Xuereb (service civique à CORAPLIS) a accompagné le maillon Chaine des savoirs des Deux-Sèvres en soutien à l’association Par-Chemins qui porte celui du Morvan. Ce dernier dénonce depuis plusieurs années l’absence de solution concrètes de formation sur leur département, la Nièvre…

La lutte contre l’illettrisme a été déclarée « Grande Cause Nationale » en France en 2013 et pourtant alors que certaines régions bénéficient de propositions de formations diverses, pour d’autres il y a trop peu d’actions de proximité d’apprentissage ou réapprentissage de compétences de base pour les personnes en situation d’illettrisme. C’est notamment le cas pour le Pays Nivernais-Morvan, situé en Bourgogne-Franche-Comté.

affiche de la mobilisation dans le morvan

Face au sentiment d’une politique qui se soucie de moins en moins de l’inadéquation de ses réponses et de la disparition des actions de formation, Charlotte Faure, animatrice bénévole de l’association « Par Chemins », maillon local de la Chaîne des Savoirs a profité de la fenêtre médiatique des JNAI pour alarmer les politiques locales face à la situation qui se dégrade. Cette journée avait également pour but de réfléchir, échanger et proposer des pistes d’action pour ne pas faire disparaitre de la prise de conscience politique la lutte contre l’illettrisme. En somme, trouver des solutions pour que chacun continue d’avoir le droit d’apprendre et réapprendre tout au long de sa vie.

Ont alors été réunis pour cette journée, les ambassadeurs et ambassadrices de certains maillons de la Chaîne des Savoirs venus de France, de Belgique et de Suisse, Etaient présents également le président du département de la Nièvre, le chargé de mission territoire zéro chômeur, le chargé de mission régional ANLCI pour la région Bourgogne-Franche-Comté, divers travailleurs sociaux, des formateurs et formatrices et des bénévoles, des militants d’ATD Quart Monde ainsi que la présidente du groupe d’études illettrisme-illectronisme à l’assemblée nationale Béatrice Piron et Hugues Lenoir, chercheur en sciences sociales.

En début de journée, une conférence gesticulée a été présentée par une formatrice et un formateur de Lire et Ecrire Bruxelles. Dispositif imaginé par Franck Lepage, la conférence gesticulée a pour but de mélanger des anecdotes et des savoirs théoriques pour mieux faire passer un message. C’est un outil d’éducation populaire qui parle de vrais témoignages et fait le lien entre la petite et la grande histoire. Cette conférence gesticulée a été une découverte pour la plupart d’entre nous. Les ambassadeurs et ambassadrices ont été très touchés car ils se sont retrouvés à travers les témoignages : « Je suis partout ! », s’est exclamé Jean-Luc, ambassadeur à Niort. Elle a été fort appréciée et émouvante pour tous, y compris les personnes qui ne sont pas en situation d’illettrisme ou qui ne connaissaient pas l’illettrisme.

La seconde moitié de journée a été scindée en trois parties. Tout d’abord, une conférence menée par Anne Vinérier sur une présentation assez historique de l’état des lieux de la lutte contre l’illettrisme. Puis un temps d’échanges a été organisé entre les professionnels et politiques présents interpellés par diverses questions posées par les ambassadeurs et ambassadrices qui ont fièrement pris la parole. Pour finir, Hugues Lenoir a réalisé une synthèse de la journée écoulée.

Du côté politique, plusieurs personnes ont trouvé que le discours de Béatrice Piron n’a pas convaincu. Députée de la troisième circonscription des Yvelines, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée Nationale, elle préside le groupe d’études sur l’illettrisme et l’illectronisme. Certaines personnes présentes lors des échanges ont eu le sentiment qu’elle ne semblait ni n’avoir préparé, ni maitriser son sujet… Au vu du malaise ressenti à la suite de certaines de ses réactions, les ambassadeurs et ambassadrices ne se sont pas senti considérés par la députée mais certains ont pu lui faire part de leurs points de vue lorsque la journée a été terminée. 

Le président du département et le nouveau chargé de mission ANLCI région Bourgogne-Franche-Comté ont été intéressés et intéressants. Il y a de nombreux ingrédients qui peuvent permettre l’émergence de diverses actions locales. Par ailleurs, le fait qu’il y ait la Suisse, la Belgique et la moitié de la France représentées a donné de la force et de la puissance dans le message. Les liens entre les pays sont très importants et les témoignages d’autres pays permettent de s’interroger sur les actions et pratiques de son propre pays.

Le mot de la fin a été qu’il faut essayer de se revoir et garder des projets et des rêves en commun et que tout le monde espère que de nouvelles portes vont pouvoir s’ouvrir.
Julie X., septembre 2021

Télécharger le compte-rendu de la journée sur le site de la Chaine des Savoirs

Vœux 2018 !

Toute l’équipe de CORAPLIS  vous souhaite une heureuse année 2018 !

 

logo Coraplis voeux 2018

L’équipe et les projets florissant, début octobre Françoise HAMON, conseillère pédagogique et formatrice,  et Aline MASCRÉ, volontaire en service civique, ont rejoint l’équipe de CORAPLIS. Bienvenue à elles et bienvenue à tous les nouveaux acteurs associatifs, salariés ou bénévoles qui nous ont rejoints en 2017 !

travail d'équipe

Pour 2018, souhaitons-nous la réussite de nos actions collectives pour lutter contre l’illettrisme et favoriser toujours plus l’accès à la formation pour tous !

Journées Nationales d’Action Contre L’Illettrisme 2016

Banniere WebLa 3ème édition des Journées Nationales de Lutte Contre l’Illettrisme aura lieu du 5 au 9 Septembre prochain. Sous l’impulsion de l’ANLCI, cette année, dans toute la France, ce sont des dizaines d’actions de communication et de sensibilisation qui vont avoir lieu.

Retrouvez  le programme complet en cliquant ici

Portes ouvertes, débats, échanges, tables rondes, etc. Chez nous aussi, les acteurs se mobilisent…


 

 

Formation et Accompagnement Linguistique en Poitou-Charentes…

A la demande initiale de la DRJSCS Poitou-Charentes, CORAPLIS a réalisé un recensement des structures et offres de formation en matière de Formation Linguistique (Français Langue Étrangère et Alphabétisation) sur le territoire de l’Ex Région POitou-Charentes. Vous trouverez tout d’abord ici le condensé des résultats de ce travail de recensement sous forme de diaporama : Diapo étude FLE Poitou-Charentes

View this publication on Calaméo
Publish at Calaméo or browse the library.

Puis afin de faciliter l’orientation et la connaissance des structures, nous vous proposons ci-dessous un tableau et une carte interactive.

L’organisation de la classification s’est faite par lieu et par type de dispositif et non par public. Les publics accueillis étant très divers, les organismes très souvent polyvalents et les types d’accompagnement tout aussi diversifiés, nous n’avons pas choisi de faire apparaître ce critère. Nous vous conseillons donc, pour mieux orienter de vous renseigner directement auprès des organismes et organisations collectives locales comme les Collectifs Alpha à Poitiers et AlphaCAN à Niort.

Avec le tableau ci-dessous, vous retrouvez les organismes et associations animant des actions de formation et d’accompagnement à l’apprentissage du français oral et écrit et aux savoirs de base. (NB : les informations éditées ici n’ont aucun caractère définitif : lieux, organismes, dispositifs sont en effet en évolution permanente).


TABLEAU Récapitulatif


Les dispositifs et financements référencés sont les suivants :

OFII : dispositif d’Etat accueillant des étrangers hors Union Européenne dans le cadre du Contrat d’Intégration Républicaine. C’est l’OFII qui accueille et oriente les personnes vers les formations. (voir les différents parcours proposés : Parcours CIR jusqu’au niveau A1 ; Approfondissement niveaux A2 et B1 (à l’horizon Octobre 2016)

Ateliers Socio-linguistiques ou ASL : associations accueillant des étrangers financée par l’Etat dans la cadre de la politique de la ville ou de l’Intégration (BOP 104) pour les primo-arrivants. La démarche pédagogique s’appuie principalement sur celle des ASL (voir : www.aslweb.fr). L’orientation et l’accompagnement se fait en lien avec les partenaires locaux.

Clefs des Savoirs Citoyens : dispositif du Conseil Régional visant à toucher prioritairement tout public en difficulté avec les savoirs fondamentaux (Illettrisme, Alphabétisation). L’action est ouverte à tous. L’orientation peut se faire directement auprès de l’organisme ou par le biais de prescriptions des professionnels de l’orientation (Pole Emploi, Missions Locales, CAP Emploi, CIDFF, SPRO, etc.). – voir le descriptif complet du dispositif CSC sur le site de l’ARFTLV

Conseils départementaux – PDI : actions d’accès aux savoirs de base co-financées par les conseils départementaux dans le cadre des Plans départementaux d’Insertion

Mécénats et bénévolat : toute action accueillant tout public en difficulté en parallèle des dispositifs institutionnels.


CARTE INTERACTIVE GoogleMAP

Faites apparaître le volet de navigation en cliquant en haut à gauche de la carte ci-dessous, vous pourrez alors appliquer des “filtres” de navigation pour vous faciliter la lecture de la carte.

Vous pouvez aussi faire apparaître la carte en plein écran en cliquant sur le bouton en haut à droite de la carte

 


AUTRE SOURCE D’INFORMATION : Vous pouvez aussi vous référer au Catalogue Compétences de Base en POitou-Charentes indiquant les organismes mandataires des dispositifs régionaux, titulaires de l’habilitation CLéA ainsi que les organismes adhérents à CORAPLIS.

 

Assemblée Générale 2016

34745963_sMardi 7 Juin 2016

Espace Jean Vilar

Rue de la Barauderie

79230 AIFFRES

Cliquez ici pour télécharger l’invitation et le plan d’accès

Pour nous faciliter l’organisation, MERCI DE VOUS INSCRIRE ICI :


Nous profiterons de cette journée pour revisiter notre Charte Régionale et échanger avec des acteurs associatifs de l’ensemble de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Ordre du Jour :groupe où chacun s'exprime

14h : Accueil des participants

14h45 – 16h : Ateliers réécriture Charte

16h30 : Assemblée Générale Statutaire

17h45 : Échanges Grande Région : Quelles actions ? Quelle place pour les associations ? 

19h : Apéritif convivial.

 VENEZ NOMBREUX !